LE PRODUIT INTERIEUR BRUT N’EST PLUS UN BON INDICATEUR ECONOMIQUE/EXEMPLE DE L’ILE DE FRANCE

On le voit avec la problématique du « Grand Paris », le seul fait que l’Ile-de-France « génère » une majeure partie du P.I.B. fait oublier que:

- la spéculation immobilière compte dans ce P.I.B., un jeune professionnel achetant un studio à 200000 euros « provoque » une augmentation du P.I.B. beaucoup plus importante que s’il achetait le même studio à 100000 euros; or, c’est exactement pareil en terme de « production de richesse »

-le fonctionnement des administrations qui coûte à la collectivité d’une part, et la simple présence des sièges sociaux des entreprises qui produisent ailleurs joue énormément  dans le P.I.B.

-les Franciliens consomment énormément de produits d’importation, du fait de leur mode de vie, ce qui constitue aujourd’hui la principale cause de l’appauvrissement de notre pays

- entre les retraités, les « assistés » des quartiers Nord, le fonctionnement des administrations et les projets technocratiques comme le « Grand Paris », il y a matière à beaucoup de dépense d’argent public qui ne « compte » que…dans l’accroissement croissant de l’endettement public!

-

 

Laisser un commentaire

Le Pays |
Les incendies en France |
News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidoCopro
| l'actue des starlette
| INDIGNEZ VOUS!