POURQUOI IL VAUT MIEUX AUGMENTER LES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES SUR LA CONSOMMATION QUE SUR LE TRAVAIL: DES TAXES ECOLO AUX IMPORTATIONS

Nous l’avons vu, la double pratique de l’alimentation des bulles immobilières et des voyages touristiques à l’étranger au détriment de certains choix de société à la fois économiques  et écologiques comme le chauffage au bois à côté de la bonne vieille cheminée ou même simplement l’achat de produits alimentaires « bio », d’un côté, et, d’un autre, l’achat de produits à très bas prix et de très mauvaise qualité souvent importés, me laissent à penser que, indépendament des problématiques réelles de pouvoir d’achat, la « consommation » ne mérite pas d’être autant soutenue puisque favorisant l’inflation et la spéculation, les importations et le chômage et enfin l’entretien du déséquilibre écologique majeur qui fait que nos concitoyens sacrifient nos emplois au profit d’un mode de vie exagérément consumériste ce qui n’est économiquement pas tenable à terme.

Alors, pourquoi ne pas baisser les charges patronales qui pèsent sur nos entreprises et augmenter l’imposition, la T.V.A. d’autant sur l’achat des produits qui sont je le rappelle, souvent des produits d’importation.

D’un côté, la baisse des charges favorisera le vrai pouvoir d’achat, celui qui ne dépend pas (ou peu concernant la France) de la collectivité publique et, pour éviter que celui-ci disparaisse dans l’inflation et la spéculation en raison de la mauvaise répartition géographique, la T.V.A. compensera inévitablement à moins que, justement, elle encourage nos concitoyens à moins consommer ce qui serait on ne peut plus « écolo ».

Et puis, comme les finances publiques s’en porteraient mieux, les pouvoirs publics pourraient alors mieux utiliser l’argent public dans le sens d’un véritable encouragement au « développement durable » qui aura des effets bénéfiques pour tout le monde qui pourra alors davantage consommer « bio » parce que, par exemple, au lieu de soutenir abusivement les grands céréaliers, l’argent public sera « libre »-moins dépendants des « zinzins » de la dette publique- d’utilisation pour des emplois réels « verts » et pourquoi pas pour l’encouragement à la commande publique et privée pour des producteurs « bio »-locaux il va sans dire » et en tout cas pour la suppression de leurs prélèvements obligatoires!

On dit qu’il vaut mieux « prévenir que guérir », ne vaut-il pas mieu que les Français mangent « bio » et « local » plutôt que se droguer aux produits pharmaceutiques divers qui engraissent les grands laboratoires au détriment de la Sécu, peut-être grâce à de bas taux d’O.A.T. il est vrai.

Alors, qu’attendons-nous? Baissons les charges de nos petites entreprises locales, agriculteurs bio et autres  secteurs de « économie verte notamment, et augmentons la T.V.A. surtout pour les produits d’importation ne respectant pas des critères écologiques de base.

Une Réponse à “POURQUOI IL VAUT MIEUX AUGMENTER LES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES SUR LA CONSOMMATION QUE SUR LE TRAVAIL: DES TAXES ECOLO AUX IMPORTATIONS”

  1. Technique Argent dit :

    On en veux encore !!! de mon cote je vous met dans mes preferences et vous dit a bientot.

Laisser un commentaire

Le Pays |
Les incendies en France |
News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidoCopro
| l'actue des starlette
| INDIGNEZ VOUS!