Pourquoi l’écologie réactionnaire s’imposera d’elle-même

 

à partir du moment où l’essentiel du secteur « productif » est déjà parti, le « retour fiscal » repose en grande partie sur les collectivités publiques elles-mêmes qui entretiennent l’économie tout en aggravant la dette.

La solution idéale serait de rapatrier le secteur productif mais au point où nous en sommes, il faut allier la rétorsion (taxes aux frontières..) et l’incitation (baisse des PO pour les entreprises qui relocalisent).

Sur un plan écologique, cela permettra déjà de limiter l’industrialisation de la planète et l’épuisement des ressources naturelles et plus prosaïquement de limiter les transports et les déplacements…et, puis, les Chinois ne sont pas les premiers à violer les lois de l’écologie?

Mais si cela ne suffit pas et bien…il faut bien accepter de réduire notre train de vie qui, avec la fin de la zone euro, amènera aussi une baisse des prix et des importations.. 

En bref, encourager le « mode de vie traditionnel » dans sa dimension marchande mais aussi et surtout non marchande, ce qui implique un mode de vie « écologique » (limitation de la consommation énergétique, jardin potager, solidarités de voisinage..) par ailleurs « économique » dès lors que l’on précise qu’il ne s’agit pas de l’écologie « utopique », celle qui défend excessivement loups, ours, sangliers ou chevreuils face aux activités « traditionnelles » (chasse, élevage ovin, culture « bio »…)

Laisser un commentaire

Le Pays |
Les incendies en France |
News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidoCopro
| l'actue des starlette
| INDIGNEZ VOUS!