SOUTIEN AUX PAYSANS VICTIMES DE MONSANTO

Paul François, malade des pesticides, demande réparation à Monsanto

Olivier Nouaillas – publié le 06/12/2011

Le 12 décembre prochain, l’agriculteur charentais Paul François – intoxiqué par un herbicide – sera à Lyon pour assister à l’instruction de sa plainte contre la firme Monsanto. L’aboutissement d’un long combat judiciaire qui pourrait créer une nouvelle jurisprudence, décisive pour le droit de l’environnement.

Paul François se bat pour la vérité depuis plus de 7 ans. C'est la première fois qu'une plainte déposée par un particulier contre le géant industriel arrive devant la justice © Duffour / Andia.fr

Paul François se bat pour la vérité depuis plus de 7 ans. C’est la première fois qu’une plainte déposée par un particulier contre le géant industriel arrive devant la justice © Duffour / Andia.fr

Cela fait des longs mois qu’ il s’y prépare. « Je serai au tribunal pour moi, bien sûr, ma famille – ma femme et mes deux filles seront présentes dans la salle – mais aussi pour tous les paysans qui sont malades des produits phyo-sanitaires. Pour briser cette omerta, cette loi du silence dans les campagnes. Alors que nous sommes peut-être à la veille d’un scandale sanitaire aussi important que celui de l’amiante ». Le lundi 12 décembre, le tribunal de grande instance de Lyon instruira, en effet, la plainte de Paul François contre Monsanto. L’aboutissement d’un long combat judiciaire et qui pourrait créer une nouvelle jurisprudence, décisive pour le droit de l’environnement.

7 ans de combat judiciaire

Son histoire « d’agriculteur conventionnel » bascule, en effet, le 27 avril 2004 et La Vie vous a en déjà longuement parlé dans son numéro du 25 février 2010. Ce jour-là, il faisait chaud à Bernac, un petit village de 450 habitants dans le nord de la Charente. « Je venais de finir de pulvériser un herbicide sur un champ de maïs. Il me restait à nettoyer la cuve, elle n’était pas tout à fait vide. En ouvrant le couvercle, j’ai senti comme une odeur très forte qui m’a chauffé tout le corps ». Amnésie, comas à répétition, atteinte des centres nerveux, fatigue chronique… Paul François continue à payer cher son intoxication. Cet agriculteur, aujourd’hui agé de 47 ans, ne peut plus travailler qu’ à mi-temps : »Désormais, plus de deux heures passées sur un tracteur m’épuise… », confie-t-il, toujours pudique sur sa maladie.

Son combat pour sa santé s’est doublé d’un autre : celui pour la vérité devant les tribunaux. D’abord pour faire reconnaître son accident comme « maladie professionnelle ». Ce sera chose faite en novembre 2008 par le tribunal des affaires de Sécurité sociale de la Charente, puis en janvier 2010 par la cour d’appel de Bordeaux, une première juridique en France. Ensuite aujourd’hui pour faire reconnaître la responsabilité civile du fabricant. Le produit inhalé par Paul François était le Lasso, fabriqué par Monsanto et désormais interdit en France depuis 2007. Un désherbant extrémement puissant composé à base de chlorobenzène et d’alachlore, deux molécules aux effets nocifs répertoriés par les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles).

« Ce que je n’accepte pas, c’est que sur l’étiquette du produit que j’ai utilisé en 2004, il n’y avait aucune mention ni du chlrorobenzéne, ni sur l’alachlore et encore moins de leurs dangers », dénonce Paul François. Son avocat, François Lafforge, dont le cabinet à Paris est spécialisé dans les affaires d’environnement et de santé publique, avance, un autre argument : « Il faudra également que Monsanto explique pourquoi il a laissé sur le marché français le Lasso qui avait été retiré de la vente au Canada (1985, en Belgique (1990) et au Royaume-Uni (1992) pour sa dangerosité. En terme juridique, cela s’appelle un manquement à une obligation de vigilance et nous publierons des documents officiels le démontrant ». Joint au téléphone, Yann Fischert, le directeur des relations extérieures de Monsanto, basé à Lyon, répond laconiquement : « Nous ne pensons pas utile de faire des commentaires avant que le procés ait eu lieu. Nous réservons nos commentaires au juge ».

La France, 3e utilisateur mondial de pesticides

L’affaire « Paul François contre Monsanto » surgit, en effet, dans une période de profonde remise en cause du « tout chimique » en agriculture. Création à Ruffec en mars 2011 de l’association Phyto-victimes rassemblant autour de Paul François d’autres agriculteurs victimes de graves maladies (cancers, leucémies, maladie de Parkinson) dûes à l’usage de produits phyto-sanitaires. Apiculteurs venant à Paris, en septembre 2011, réclamer « l’asile écologique » pour leurs abeilles décimées dans leur campagnes par l’usage, selon eux, des pesticides dont le Cruiser , fabriqué par le groupe suisse Syngenta Agro, mais aussi le Gaucho et le Régent. Agriculteurs, riverains de l’usine Aprochim en Mayenne, chargée de traiter des déchets industriels contenant des PCB (les fameux transfomateurs en pyraléne) et dont les retombées ont contaminé leurs champs, veaux, vaches, poulets… Et même des riverains de vergers dans le Limousin, inquiets des épandages effectués pour traiter les pommiers, jusqu’à 36 traitements par an. Cela alors que la France avec 78.000 tonnes utilisées par an reste le premier utilisateur européen de pesticides et le troisième mondial derrière les Etats-Unis et le Japon. Pourtant en 2007, le Grenelle de l’environnement avait prévu une diminution « si possible » de 50% des pesticides d’ici 2018. De fait, entre 2008 et 2010, d’après les chiffres officiels du plan « Ecophyto 2018″, leur utilisation a encore cru de 2,8% !

Témoignages d’autres victimes de produits phyto-sanitaires

- Frédéric Ferrand, 41 ans, viticulteur

Retrouvez d’ici le 12 décembre un nouveau témoignage par jour

Debat : Que pensez-vous de l’usage des pesticides non seulement en agriculture mais aussi dans le jardinage? Quelles alternatives souhaiteriez-vous voir développer? 

Utilisez le module d’inscription ci-dessous pour laisser vos réactions.

Laisser un commentaire

Le Pays |
Les incendies en France |
News |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidoCopro
| l'actue des starlette
| INDIGNEZ VOUS!